news events final

BREACH OF THE CONSTITUTIONAL ORDER IN THE SUB-REGION

WACSOF URGES ECOWAS TO ACCELERATE AN INCLUSIVE REVISION OF ITS ADDITIONAL PROTOCOL ON DEMOCRACY AND GOOD GOVERNANCE

ABUJA, SEPTEMBRE 20th 2021: The West African Civil Society Forum (WACSOF), remains concerned about the heavy trend of unconstitutional regime changes that can be observed here and there in the West African sub-region and one of the endogenous causes of which is the manipulation of the constitutions of the member states in the search for more than two mandates such as the constitutions of most states have.

CALL FOR ACTION :

1. WACSOF condemns both the recent military coups and the manipulations of constitutions that have occurred in West Africa, which plunges the countries concerned into a period of political uncertainty with an outcome unacceptable and unjustified suffering of populations.

2. WACSOF reminds ECOWAS member states of the absolute need to comply with laws and regulations on democracy and good governance. Legal frameworks such as “The ECOWAS Protocol on Democracy and Good Governance” and the “African Charter on Democracy, Elections and Good Governance (ACDEG)” must be respected without any compromise.

3. Referring to the recommendation no.18 of the final communiqué of the Extraordinary Session of September 16, 2021, of the Conference of Heads of State and Government of ECOWAS on the situation in Guinea and Mali, WACSOF urges the ECOWAS Commission to accelerate the inclusive review of the ECOWAS Additional Protocol on Democracy and Good Governance in order to adapt it to the changing political context and to the aspirations of the populations of the Member States.

4. WACSOF invites ECOWAS to include civil society in this review process to demonstrate its willingness to move towards an ECOWAS OF PEOPLE.

5. Finally, WACSOF affirms its full readiness to contribute, alongside the regional institution and other actors, to updating this important instrument for the preservation and promotion of democracy in the sub-region.

Contacts : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. / +234 9033939809

ABOUT THE WEST AFRICA CIVIL SOCIETY FORUM (WACSOF)

With more than 1000 Member Organizations, the WEST AFRICAN CIVIL SOCIETY FORUM (WACSOF) is the umbrella network of the Civil Society in West Africa, covering 18 thematic areas, with representation in 15 countries of ECOWAS. WACSOF is the channel for institutionalized dialogue between civil society organizations and ECOWAS. WACSOF builds capacity, advocates, mobilizes civil society, engages in the formulation, implementation, monitoring and evaluation of policies for a prosperous, stable and peaceful Africa. WACSOF is an excellent channel, a one-stop-shop for systematic engagement between institutions and civil society organizations, for impactful results. www.Wacsof-Foscao.Org

COUP D’ÉTAT MILITAIRE EN GUINÉE

LE FOSCAO, CONDAMNE LE COUP D’ÉTAT MILITAIRE, LANCE UN APPEL AU RETOUR DE LA GOUVERNANCE DÉMOCRATIQUE AVEC DES CIVILS,

ET

EN APPELLE À LA CEDEAO À MIEUX SE CONNECTER AUX CITOYENS ET À ASSURER LE RESPECT DES RÈGLES DÉMOCRATIQUES ET DE BONNE GOUVERNANCE

ABUJA, 07 SEPTEMBRE 2021 : Le Forum de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest­ (­FOSCAO), est préoccupé par le coup d’État militaire survenu le dimanche 05 septembre 2021 en Guinée, qui conduit à l’arrestation du Président Alpha Condé ainsi qu’à la dissolution du gouvernement et du parlement de la République de Guinée. Le FOSCAO condamne fermement ce coup de force et reste préoccupé par les souffrances occasionnées au peuple de Guinée.

 

APPEL À L’ACTION :

  1. Le FOSCAO condamne tout coup d’État militaire en Afrique et particulièrement en Afrique de l’Ouest.
  1. Le FOSCAO rappelle à cet effet les dispositions de l’article 1 (e) du Protocole de la CEDEAO sur la Démocratie et la Bonne Gouvernance qui dispose que « l’armée est apolitique et soumise à l’autorité politique régulièrement établie ; tout militaire en activité ne peut prétendre à un mandat politique électif. »
  2. Le FOSCAO lance par conséquent un appel à un retour rapide à une gouvernance civile dans le strict respect de la constitution guinéenne ainsi que toutes les lois applicables. Le FOSCAO exige que la transition soit assurée par des civils non corrompus pour un déroulement rapide de celle-ci.
  1. Le FOSCAO rappelle aux États membres de la CEDEAO la nécessité absolue de se conformer aux lois et règlements sur la démocratie et la bonne gouvernance. Les cadres légaux tels que « Le Protocole de la CEDEAO sur la Démocratie et la Bonne Gouvernance» et la « la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la bonne gouvernance (ACDEG) » doivent être respectés sans compromission aucune.
  2. Le FOSCAO en appelle à la Commission de la CEDEAO et à la Conférence des Chefs d’États de la CEDEAO pour l’instauration d’une véritable culture démocratique et de bonne gouvernance au sein des États membres de la région ouest africaine, mettre un terme à la tendance d’abus de pouvoir, à la réduction de l’espace civique, à la corruption, et à la propension à la manipulation des constitutions dans la recherche de plus de deux (2) mandats.
  1. Le FOSCAO lance un vibrant appel à la CEDEAO et aux Chefs d’États à s’efforcer d’être mieux connectés aux citoyens et à impliquer activement les citoyens et la société civile dans les processus de prise de décision et de résolutions des différends. Une telle démarche garantira d’une part que les citoyens se sentent impliqués et considérés, ce qui réduirait les frustrations et révoltes; et d’autre part, favorisera l’effectivité d’une CEDEAO DES PEUPLES et pas seulement celle des Etats, telle qu’exprimée dans sa VISION 2020.
  1. Le FOSCAO en appelle également à la CEDEAO ainsi qu’à toutes les parties prenantes de la crise guinéenne à assurer la paix en Guinée en privilégiant les méthodes de la résolution pacifique des différends que sont les bons offices, la médiation, la conciliation et la facilitation basée sur le dialogue, la négociation et l’arbitrage.
  1. Le FOSCAO invite enfin la Commission et la Conférence des Chefs d’États et de Gouvernements de la CEDEAO à tenir en compte les souffrances injustifiées et inacceptables que subit le peuple guinéen, dans une hypothèse de potentielles sanctions. Seules les personnes qui se sont rendues coupables ou complices de changement anti constitutionnel de gouvernement peuvent et doivent faire l’objet de sanction conformément au Protocole additionnel de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance et à la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la bonne gouvernance.
  1. Le FOSCAO affirme son entière disponibilité à contribuer, aux cotés de la CEDEAO, du peuple de Guinée et de toutes les parties prenantes, à un retour rapide à l’ordre constitutionnel, à la paix, au développement économique et à la cohésion sociale.

Contacts : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. / +234 813 523 3933

À PROPOS DU FORUM DE LA SOCIÉTÉ CIVILE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST (FOSCAO)

 

Avec plus de 1000 Organisations membres, le FORUM DE LA SOCIÉTÉ CIVILE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST (FOSCAO) est le réseau faîtière de la société civile en Afrique de l'Ouest, couvrant 18 domaines thématiques, avec représentation dans les 15 pays de la CEDEAO. Le FOSCAO est le canal de dialogue institutionnalisé entre les organisations de la société civile et la CEDEAO. Le FOSCAO renforce les capacités, fait des plaidoyers, mobilise la société civile, s’engage dans la formulation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques pour une Afrique prospère, stable et en paix. Pour les partenaires institutionnels, Le FOSCAO est un excellent canal, un guichet unique pour un engagement systématique entre les institutions et les organisations de la société civile, pour des résultats percutants. www.Wacsof-Foscao.Org 

On the 28th of July 2021, the West African Civil Society Forum (WACSOF) convened a workshop in continuation of the efforts towards STRENGTHENING CSOs ENGAGEMENT WITH THE ECOWAS.

The workshop took place in Monrovia, the capital city of Liberia. WACSOF presented itself and what the organization stands for currently, this was spear headed by the General Secretary of WACSOF, Komlan Messie.

A presentation on WACSOF's guideline on CSO thematic groups was also delivered.

Organizations present stated their expectations on available platforms and means for thematic group engagement with the ECOWAS.

The workshop was rounded up once again by closing remarks from the General Secretary of WACSOF.

IMG 20210729 WA0003

 

IMG 20210729 WA0005

IMG 20210729 WA0007

 

IMG 20210729 WA0010

IMG 20210729 WA0015

WEST AFRICA CIVIL SOCIETY FORUM (WACSOF) GHANA ELECTS NEW EXECUTIVES.

This to inform the general public especially development sector players that the West Africa Civil Society Forum (WACSOF) Ghana Chapter elected new country coordinating team members to steer the affairs of the Forum.

The election was held on Friday, 16th July, 2021 at AH Hotel in Accra-Ghana.

The newly elected Ghana WACSOF coordinating team members are listed below;

1. Vera Addo- Coordinator

2. Thompson Mensah-Deputy Coordinator

3. Richard Kasu- Communications Officer

4. Kingsley Amoah-Treasurer

5. Paul Teiko Tagoe- Documentation Officer

The elected officers are seasoned development practitioners who brings on board varied skill sets for the effective coordination of WACSOF Ghana.

PRESS RELEASE WACSOF GHANA NEW EXECUTIVES

The General Secretary of WACSOF, Mr. Komlan Messie entreated the newly elected coordinating team to work hard towards the sustained growth of WACSOF Ghana.

Dated this 17th Day of July, 2021