news events final

VEUILLEZ-VOUS  RÉFÉREZ CI-DESSOUS POUR LIRE EN FRANÇAIS

TERMS OF REFERENCE FOR A TRAINING CONSULTANT IN MALI ON THE ECOWAS MINERAL MINING MODEL DEVELOPMENT ACT (EMMMDA)

1. BACKGROUND West Africa, especially Mali is often afflicted by numerous natural and man-made problems, of which conflict concerning poor management of resources is not foreign. The mining industry in Mali is dominant as the country is known for its wealth in resources such as gold, bauxite, manganese, lithium, and uranium, of which gold is most predominant.

The abundance of resources in the region has inevitably led to mismanagement, leading to frustration in communities and usually erupting into conflicts. Poor governance of the mining industry in the region has also detrimentally impacted the nation’s economy and the livelihood of its youthful populace. In creating a solution to such mining ills in the region the EMMMDA (ECOWAS MINERAL MINING MODEL DEVELOPMENT ACT) was created with a vision to "create a borderless, peaceful, prosperous and cohesive region, built on good governance, and where people have the capacity to access and harness its enormous resources through the creation of opportunities for sustainable development and environmental preservation".

The West African Civil Society Forum (WACSOF) has spearheaded the formulation and adoption of the EMMMDA by mobilising the Civil Society in the region. Now that the EMMMDA is adopted by the heads of states of ECOWAS, it needs to be implemented in each of the 15 countries of West Africa. WACSOF, therefore, undertaken the responsibility to advocate for the EMMMDA to help prevent conflicts, frustrations linked to the mismanagement of natural resources. WACSOF also embarks to sensitize the public and mining communities on the EMMMDA, to enable them better perform an oversight role in holding the government accountable to injustices and mismanagement in the mining sector.

In MALI, WACSOF, in partnership with GPPAC, is implementing the EMMMDA as a strong conflict prevention tool. The assumption is that the better all the stakeholders know about the EMMMDA, the better everybody know their rights, their roles and responsibilities and the easier they can negotiate, mediate, to prevent any conflict. The project is in implementation in two mining communities in the Sikasso region; NAMPALA and KALANA, in MALI.

It is important to note that this is an application of the natural resource governance component of the ECOWAS ECPF. In 2008, the Economic Community of West Africa States (ECOWAS) adopted provisions on ‘’Natural Resource Governance’’ included in Articles 64 – 67 of the ECOWAS Conflict Prevention Framework (ECPF). The provision seeks to ensure that the management processes for natural resources are transparent, equitable, environmentally friendly and ensure a balanced and sustainable development, social cohesion and stability. Article 65 of the ECPF seeks to facilitate the establishment of a network of relevant government institutions, private sector organisations, NGOS, and community structures to develop and apply regional norms and standards in natural resource governance, based on the models provided by existing national, regional and international mechanisms such as the KP. It also highlights the need for member states to develop a mechanism for peaceful resolution of natural resource-related within the region.

2. OBJECTIVE The production of a qualitative training materials and performance of different trainings on the ECOWAS MINERAL MINING MODEL DEVELOPMENT ACT (EMMMDA) as well as on advocacy around the EMMMDA.

3. SCOPE OF WORK The training focuses on the EMMMDA and its use as a conflict prevention tool and as an application of the Natural resource governance component of ECPF (ECOWAS Conflict Prevention Framework).

1. Develop different documents around the EMMMDA: a. Robust training material in Word and PowerPoint on the EMMMDA b. Training manual to be handed over to the participants c. Sensitisation guide on EMMMDA d. Advocacy training manual on EMMMDA e. A policy brief on EMMMDA f. Simplified version of the EMMMDA

2. These materials and trainings will help on vulgarization of the EMMMMDA among mining communities in KALANA, NAMPALA, in MALI as well as teaching the target group on techniques of advocacy on the EMMMDA

3. Target group is composed of: g. MINING COMMUNITY MEMBERS IN KALANA AND NAMPALA (WOMEN, YOUTH, MEN) h. COMMUNITY LEADERS AND RELIGIOUS LEADERS i. CSO’S (CIVIL SOCIETY ORGANISATIONS) j. MEDIA k. GOVERNMENT EXPERTS

4. Number of people to be trained: approximately 250 5. TRAININGS: l. ACTIVITY04: 2-day training: (1 days of preparation, 2 days of training) = 3 days m. ACTIVITY05: 4 trainings of 2 days each (4 days preparation, 8 days of training) = 12 days n. ACTIVITY06: 2-day policy dialogue: (1 days of preparation, 2 days of training) = 3 days

6. Period of training: JULY 2021 TO OCTOBER 2021. Precise dates will be discussed with WACSOF and partners

7. Venue of the trainings: NAMPALA, KALANA and potentially BAMAKO or other venues to be precised when needed.

8. NOTE: The training has to be concrete, impactful, as a survey will be conducted (by an external consultant) at the end the series of trainings to evaluate the impact and the level of knowledge on the EMMMDA among the population.

4. CRITERIA FOR PARTICIPATION

1. High communication, writing & presentation skills

2. Training experience & Proven Experience in working with rural or mining communities

3. Team work skills

4. Ability to simplify complex information

5. French or bilingual (French / English) speaking.

5. HOW TO PARTICIPATE

1. Please forward your technical and financial proposal to : a. This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. / This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

2. Deadline : JUNE 25 TH , 2021

 

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR UN CONSULTANT EN FORMATION AU MALI SUR LA LOI SUR LE MODELE DE DEVELOPPEMENT DES MINES DE LA CEDEAO (EMMMDA) - CODE MINIER HARMONISÉ DE LA CEDEAO

1. BACKGROUND L'Afrique de l'Ouest, en particulier le Mali, est souvent touchée par de nombreux problèmes naturels et d'origine humaine, dont les conflits liés à la mauvaise gestion des ressources ne sont pas étrangers. L'industrie minière au Mali est dominante car le pays est connu pour sa richesse en ressources telles que l'or, la bauxite, le manganèse, le lithium et l'uranium, dont l'or est le plus prédominant.

L'abondance des ressources dans la région a inévitablement conduit à une mauvaise gestion, conduisant à la frustration des communautés et déclenchant généralement des conflits. La mauvaise gouvernance de l'industrie minière dans la région a également eu un impact négatif sur l'économie du pays et les moyens de subsistance de sa population jeune. En créant une solution à ces maux miniers dans la région, l'EMMMDA (ACTE DE DÉVELOPPEMENT DU MODÈLE MINERAL DE LA CEDEAO) a été créé avec la vision de « créer une région sans frontières, pacifique, prospère et cohésive, fondée sur une bonne gouvernance, et où les gens ont la capacité d'accéder à ses énormes ressources et de les exploiter en créant des opportunités de développement durable et de préservation de l'environnement".

Le Forum de la société civile ouest-africaine (FOSCAO) a été le fer de lance de la formulation et de l'adoption de l'EMMMDA en mobilisant la société civile dans la région. Maintenant que l'EMMMDA est adopté par les chefs d'État de la CEDEAO, il doit être mis en œuvre dans chacun des 15 pays d'Afrique de l'Ouest. Le FOSCAO a donc pris la responsabilité de plaider en faveur de l'EMMMDA pour aider à prévenir les conflits, les frustrations liées à la mauvaise gestion des ressources naturelles. Le FOSCAO s'engage également à sensibiliser le public et les communautés minières sur l'EMMMDA, afin de leur permettre de mieux jouer leur rôle de surveillance en tenant le gouvernement responsable des injustices et de la mauvaise gestion dans le secteur minier.

Au MALI, Le FOSCAO, en partenariat avec GPPAC, met en œuvre l'EMMMDA en tant qu'outil puissant de prévention des conflits. L'hypothèse est que mieux toutes les parties prenantes connaissent l'EMMMDA, mieux tout le monde connaît ses droits, ses rôles et ses responsabilités et plus il est facile de négocier, d'arbitrer, d'éviter tout conflit. Le projet est en cours d'exécution dans deux communautés minières de la région de Sikasso ; NAMPALA et KALANA, au MALI.

Il est important de noter qu'il s'agit d'une application de la composante gouvernance des ressources naturelles de l'ECPF de la CEDEAO. En 2008, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a adopté des dispositions sur la « Gouvernance des ressources naturelles » incluses dans les articles 64 à 67 du Cadre de prévention des conflits de la CEDEAO (ECPF). La disposition vise à garantir que les processus de gestion des ressources naturelles soient transparents, équitables, respectueux de l'environnement et garantissent un développement équilibré et durable, la cohésion sociale et la stabilité. L'article 65 de l'ECPF vise à faciliter l'établissement d'un réseau d'institutions gouvernementales pertinentes, d'organisations du secteur privé, d'ONG et de structures communautaires pour développer et appliquer des normes et standards régionaux en matière de gouvernance des ressources naturelles, sur la base des modèles fournis par les législations nationales, régionales existantes. et des mécanismes internationaux tels que le KP. Il souligne également la nécessité pour les États membres de développer un mécanisme de résolution pacifique des problèmes liés aux ressources naturelles dans la région.

2. OBJECTIF La production de matériels de formation qualitatif et la réalisation de différentes formations sur le CODE MINIER HARMONISÉ DE LA CEDEAO (EMMMDA) ainsi que sur le plaidoyer autour de l'EMMMDA.

3. PORTÉE DES TRAVAUX La formation se concentre sur l'EMMMDA et son utilisation en tant qu'outil de prévention des conflits et en tant qu'application de la composante Gouvernance des ressources naturelles de l'ECPF (Cadre de prévention des conflits de la CEDEAO).

1. Développer différents documents autour de l'EMMMDA :

a. Matériel de formation robuste en Word et PowerPoint sur l'EMMMDA

b. Manuel de formation à remettre aux participants

c. Guide de sensibilisation sur EMMMDA

d. Manuel de formation au plaidoyer sur EMMMDA

e. Une note d'orientation sur l'EMMMDA f. Version simplifiée de l'EMMMDA

2. Ces matériels et formations aideront à la vulgarisation de l'EMMMDA auprès des communautés minières à KALANA, NAMPALA, au MALI ainsi qu'à la formation du groupe cible sur les techniques de plaidoyer sur l'EMMMDA

3. Le groupe cible est composé de :

a. MEMBRES DES COMMUNAUTÉS MINIÈRES À KALANA ET À NAMPALA (FEMMES, JEUNES, HOMMES)

b. LEADERS COMMUNAUTAIRES ET LEADERS RELIGIEUX

c. OSC (ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE) d. MÉDIAS

e. EXPERTS GOUVERNEMENTAUX

4. Nombre de personnes à former : environ 250

5. FORMATIONS :

a. ACTIVITÉ04 : Formation 2 jours : (1 jour de préparation, 2 jours de formation) = 3 jours

b. ACTIVITÉ05 : 4 formations de 2 jours chacune (4 jours de préparation, 8 jours de formation) = 12 jours

c. ACTIVITÉ06 : 2 jours de dialogue politique : (1 jour de préparation, 2 jours de formation) = 3 jours

6. Période de formation : JUILLET 2021 À OCTOBRE 2021. Les dates précises seront discutées avec WACSOF et les partenaires

7. Lieu des formations : NAMPALA, KALANA et potentiellement BAMAKO ou autres lieux à préciser en cas de besoin.

8. NOTE: La formation doit être concrète, impactante, car une enquête sera menée (par un consultant externe) à la fin de la série de formations pour évaluer l'impact et le niveau de connaissance sur l'EMMMDA parmi la population.

4. CRITÈRES DE PARTICIPATION

1. Hautes compétences en communication, rédaction et présentation

2. Expérience de formation et expérience avérée de travail avec des communautés rurales ou minières

3. Compétences en travail d'équipe

4. Capacité à simplifier des informations complexes

5. Français ou bilingue (français / anglais) parlant.

5. COMMENT PARTICIPER

1. Veuillez transmettre votre proposition technique et financière à : a. This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. /

2. Date limite : 25 JUINE 2021

VEUILLEZ-VOUS  RÉFÉREZ CI-DESSOUS POUR LIRE EN FRANÇAIS

FIND SOME OF OUR POST EXCERPTS FROM THE ECOWAS PROTOCOL FOR DEMOCRACY AND GOOD GOVERNANCE

ARMED FORCES NOT TO RUN FOR OFFICE

ARMED FORCES NOT FR

 

BIRTH DEATH REGISTRY ENG

BIRTH DEATH REGISTRY FR

 

CALL FOR PROPOSAL NAMPALA

VEUILLEZ-VOUS  RÉFÉREZ CI-DESSOUS POUR LIRE EN FRANÇAIS

 
FOR CONDUCTING RESEARCH TOWARDS THE PRODUCTION OF A BASELINE STUDY IN NAMPALA AND KALANA IN MALI
 
1. BACKGROUND West Africa, especially Mali is often afflicted by numerous natural and man-made problems, of which conflict concerning poor management of resources is not foreign. The mining industry in Mali is dominant as the country is known for its wealth in resources such as gold, bauxite, manganese, lithium, and uranium, of which gold is most predominant. The abundance of resources in the region has inevitably led to mismanagement, leading to frustration in communities and usually erupting into conflicts. 
 
Poor governance of the mining industry in the region has also detrimentally impacted the nation’s economy and the livelihood of its youthful populace. In creating a solution to such mining ills in the region the EMMMDA (ECOWAS MINERAL MINING MODEL DEVELOPMENT ACT) was created with a vision to "create a borderless, peaceful, prosperous and cohesive region, built on good governance, and where people have the capacity to access and harness its enormous resources through the creation of opportunities for sustainable development and environmental preservation". The West African Civil Society Forum (WACSOF) has spearheaded the formulation and adoption of the EMMMDA by mobilising the Civil Society in the region. Now that the EMMMDA is adopted by the heads of states of ECOWAS, it needs to be implemented in each of the 15 countries of West Africa.
 
 WACSOF, therefore, undertaken the responsibility to advocate for the EMMMDA to help prevent conflicts, frustrations linked to the mismanagement of natural resources. WACSOF also embarks to sensitize the public and mining communities on the EMMMDA, to enable them better perform an oversight role in holding the government accountable to injustices and mismanagement in the mining sector. In MALI, WACSOF, in partnership with GPPAC, is implementing the EMMMDA as a strong conflict prevention tool. The assumption is that the better all the stakeholders know about the EMMMDA, the better everybody know their rights, their roles and responsibilities and the easier they can negotiate, mediate, to prevent any conflict. It is on this basis that research leading to the production of an in-depth baseline study will be conducted. The baseline study will help ascertain the level of sensitization of citizens on the EMMMDA, and also the Mali Mining Code.
 
 This research will enable WACSOF, to better strategize its action plan in ensuring citizens are well sensitized on the provisions of the EMMMDA. The research to be conducted will be based in two mining communities in the Sikasso region; NAMPALA and KALANA, in MALI.
 
2. OBJECTIVE The production of a qualitative and quantitative baseline report to enable the overall project implementor to better strategize for project implementation and properly monitor and evaluate project impact during and at the end of the project. 3. SCOPE OF WORK The scope of this work covers the region of Sikasso in Mali, with two (2) targeted communities; NAMPALA and KALANA.
 
The following must be noted; 1. The research work and final production of the baseline report is to be completed with three weeks, from the start date.
2. The report will include both desk research and primary research.
3. A questionnaire is to be developed, and made accessible in hard copy and online, to help conduct a survey. The result of the survey is to be included in the baseline study report.
4. Survey conducted for the baseline study should be linked to google form
5. Focus group discussions should be held with local authorities, including women, youth, CSO, Media, religious and community leaders. Additionally, advice is being sought to select women, men and youths
6. Focus group discussions should be organised with women (10), Men (10) and youths (10)
7. There will a production of a first and second draft of the report document 4.
 
CRITERIA FOR PARTICIPATION
1. The research organization should be nationally registered
2. The research organization should have at least five (5) years of research experience in developmental issues
3. The research organization should have previously written and assisted in the writing of detailed reports, that include both primary and secondary data. 5.
 
HOW TO PARTICIPATE
• Please forward your technical and financial proposal to : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. • Deadline : MAY 29TH , 2021
 
TERMES DE REFERENCE POUR CONDUIRE DES RECHERCHES VERS LA PRODUCTION D'UNE ETUDE DE BASE (RÉFÉRENCE) À NAMPALA et KALANA au MALI
1. BACKGROUND L'Afrique de l'Ouest, en particulier le Mali, est souvent touchée par de nombreux problèmes naturels et d'origine humaine, dont les conflits liés à la mauvaise gestion des ressources ne sont pas étrangers. L'industrie minière au Mali est dominante car le pays est connu pour sa richesse en ressources telles que l'or, la bauxite, le manganèse, le lithium et l'uranium, dont l'or est le plus prédominant.
 
L'abondance des ressources dans la région a inévitablement conduit à une mauvaise gestion, conduisant à la frustration des communautés et déclenchant généralement des conflits. La mauvaise gouvernance de l'industrie minière dans la région a également eu un impact négatif sur l'économie du pays et les moyens de subsistance de sa population jeune. En créant une solution à ces maux miniers dans la région, l'EMMMDA (ACTE DE DÉVELOPPEMENT DU MODÈLE MINERAL DE LA CEDEAO) a été créé avec la vision de « créer une région sans frontières, pacifique, prospère et cohésive, fondée sur une bonne gouvernance, et où les gens ont la capacité d'accéder à ses énormes ressources et de les exploiter en créant des opportunités de développement durable et de préservation de l'environnement"
 
Le Forum de la société civile ouest-africaine (FOSCAO) a été le fer de lance de la formulation et de l'adoption de l'EMMMDA en mobilisant la société civile dans la région. Maintenant que l'EMMMDA est adopté par les chefs d'État de la CEDEAO, il doit être mis en œuvre dans chacun des 15 pays d'Afrique de l'Ouest. Le FOSCAO a donc pris la responsabilité de plaider en faveur de l'EMMMDA pour aider à prévenir les conflits, les frustrations liées à la mauvaise gestion des ressources naturelles. Le FOSCAO s'engage également à sensibiliser le public et les communautés minières sur l'EMMMDA, afin de leur permettre de mieux jouer leur rôle de surveillance en tenant le gouvernement responsable des injustices et de la mauvaise gestion dans le secteur minier.
 
Au MALI, Le FOSCAO, en partenariat avec GPPAC, met en œuvre l'EMMMDA en tant qu'outil puissant de prévention des conflits. L'hypothèse est que mieux toutes les parties prenantes connaissent l'EMMMDA, mieux tout le monde connaît ses droits, ses rôles et ses responsabilités et plus il est facile de négocier, d'arbitrer, d'éviter tout conflit. 
 
C'est sur cette base que seront menées les recherches conduisant à la réalisation d'un état des lieux approfondi. L'étude de référence permettra de connaître le niveau de sensibilisation des citoyens sur l'EMMMDA, mais aussi sur le Code minier du Mali. Cette recherche permettra au FOSCAO de mieux définir son plan d'action en veillant à ce que les citoyens soient bien sensibilisés aux dispositions de l'EMMMDA. Les recherches à mener seront basées dans deux communautés minières de la région de Sikasso ; NAMPALA et KALANA, au MALI.
 
2. OBJECTIF La production d'un rapport de référence qualitatif et quantitatif pour permettre à l'ensemble de la mise en œuvre du projet de mieux élaborer une stratégie pour la mise en œuvre du projet et de surveiller et d'évaluer correctement l'impact du projet pendant et à la fin du projet.
 
3. PORTÉE DES TRAVAUX La portée de ce travail couvre la région de Sikasso au Mali, avec deux (2) communautés ciblées ; NAMPALA et KALANA. Ce qui suit doit être noté;
 
1. Les travaux de recherche et la production finale du rapport de base doivent être achevés dans un délai de trois semaines à compter de la date de début. 
2. Le rapport comprendra à la fois une recherche documentaire et une recherche primaire. 
3. Un questionnaire doit être élaboré et rendu accessible en version papier et en ligne, pour aider à mener une enquête. Le résultat de l'enquête doit être inclus dans le rapport d'étude de base. 
4. L'enquête menée pour l'étude de base doit être liée au formulaire google 
5. Des discussions de groupe devraient être organisées avec les autorités locales, y compris les femmes, les jeunes, les OSC, les médias, les chefs religieux et communautaires. En outre, des conseils sont demandés pour sélectionner des femmes, des hommes et des jeunes 
6. Des discussions de groupe devraient être organisées avec des femmes (10), des hommes (10) et des jeunes (10) 
7. Il y aura une production d'une première et d'une deuxième ébauche du document de rapport.
 
4. CRITÈRES DE PARTICIPATION
1. L'organisme de recherche doit être enregistré au niveau national
2. L'organisme de recherche doit avoir au moins cinq (5) ans d'expérience en recherche sur les questions de développement
3. L'organisme de recherche doit avoir préalablement rédigé et aidé à la rédaction de rapports détaillés comprenant à la fois des données primaires et secondaires.
 
5. COMMENT PARTICIPER
1. Veuillez transmettre votre proposition technique et financière à : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. 2.
Date limite : 29 MAI 2021

CALL FOR PROPOSAL NAMPALA

 

VEUILLEZ-VOUS  RÉFÉREZ CI-DESSOUS POUR LIRE EN FRANÇAIS

 
FOR CONDUCTING RESEARCH TOWARDS THE PRODUCTION OF A BASELINE STUDY IN NAMPALA AND KALANA IN MALI
 
1. BACKGROUND West Africa, especially Mali is often afflicted by numerous natural and man-made problems, of which conflict concerning poor management of resources is not foreign. The mining industry in Mali is dominant as the country is known for its wealth in resources such as gold, bauxite, manganese, lithium, and uranium, of which gold is most predominant. The abundance of resources in the region has inevitably led to mismanagement, leading to frustration in communities and usually erupting into conflicts. 
 
Poor governance of the mining industry in the region has also detrimentally impacted the nation’s economy and the livelihood of its youthful populace. In creating a solution to such mining ills in the region the EMMMDA (ECOWAS MINERAL MINING MODEL DEVELOPMENT ACT) was created with a vision to "create a borderless, peaceful, prosperous and cohesive region, built on good governance, and where people have the capacity to access and harness its enormous resources through the creation of opportunities for sustainable development and environmental preservation". The West African Civil Society Forum (WACSOF) has spearheaded the formulation and adoption of the EMMMDA by mobilising the Civil Society in the region. Now that the EMMMDA is adopted by the heads of states of ECOWAS, it needs to be implemented in each of the 15 countries of West Africa.
 
 WACSOF, therefore, undertaken the responsibility to advocate for the EMMMDA to help prevent conflicts, frustrations linked to the mismanagement of natural resources. WACSOF also embarks to sensitize the public and mining communities on the EMMMDA, to enable them better perform an oversight role in holding the government accountable to injustices and mismanagement in the mining sector. In MALI, WACSOF, in partnership with GPPAC, is implementing the EMMMDA as a strong conflict prevention tool. The assumption is that the better all the stakeholders know about the EMMMDA, the better everybody know their rights, their roles and responsibilities and the easier they can negotiate, mediate, to prevent any conflict. It is on this basis that research leading to the production of an in-depth baseline study will be conducted. The baseline study will help ascertain the level of sensitization of citizens on the EMMMDA, and also the Mali Mining Code.
 
 This research will enable WACSOF, to better strategize its action plan in ensuring citizens are well sensitized on the provisions of the EMMMDA. The research to be conducted will be based in two mining communities in the Sikasso region; NAMPALA and KALANA, in MALI.
 
2. OBJECTIVE The production of a qualitative and quantitative baseline report to enable the overall project implementor to better strategize for project implementation and properly monitor and evaluate project impact during and at the end of the project. 3. SCOPE OF WORK The scope of this work covers the region of Sikasso in Mali, with two (2) targeted communities; NAMPALA and KALANA.
 
The following must be noted; 1. The research work and final production of the baseline report is to be completed with three weeks, from the start date.
2. The report will include both desk research and primary research.
3. A questionnaire is to be developed, and made accessible in hard copy and online, to help conduct a survey. The result of the survey is to be included in the baseline study report.
4. Survey conducted for the baseline study should be linked to google form
5. Focus group discussions should be held with local authorities, including women, youth, CSO, Media, religious and community leaders. Additionally, advice is being sought to select women, men and youths
6. Focus group discussions should be organised with women (10), Men (10) and youths (10)
7. There will a production of a first and second draft of the report document 4.
 
CRITERIA FOR PARTICIPATION
1. The research organization should be nationally registered
2. The research organization should have at least five (5) years of research experience in developmental issues
3. The research organization should have previously written and assisted in the writing of detailed reports, that include both primary and secondary data. 5.
 
HOW TO PARTICIPATE
• Please forward your technical and financial proposal to : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. • Deadline : MAY 29TH , 2021
 
TERMES DE REFERENCE POUR CONDUIRE DES RECHERCHES VERS LA PRODUCTION D'UNE ETUDE DE BASE (RÉFÉRENCE) À NAMPALA et KALANA au MALI
1. BACKGROUND L'Afrique de l'Ouest, en particulier le Mali, est souvent touchée par de nombreux problèmes naturels et d'origine humaine, dont les conflits liés à la mauvaise gestion des ressources ne sont pas étrangers. L'industrie minière au Mali est dominante car le pays est connu pour sa richesse en ressources telles que l'or, la bauxite, le manganèse, le lithium et l'uranium, dont l'or est le plus prédominant.
 
L'abondance des ressources dans la région a inévitablement conduit à une mauvaise gestion, conduisant à la frustration des communautés et déclenchant généralement des conflits. La mauvaise gouvernance de l'industrie minière dans la région a également eu un impact négatif sur l'économie du pays et les moyens de subsistance de sa population jeune. En créant une solution à ces maux miniers dans la région, l'EMMMDA (ACTE DE DÉVELOPPEMENT DU MODÈLE MINERAL DE LA CEDEAO) a été créé avec la vision de « créer une région sans frontières, pacifique, prospère et cohésive, fondée sur une bonne gouvernance, et où les gens ont la capacité d'accéder à ses énormes ressources et de les exploiter en créant des opportunités de développement durable et de préservation de l'environnement"
 
Le Forum de la société civile ouest-africaine (FOSCAO) a été le fer de lance de la formulation et de l'adoption de l'EMMMDA en mobilisant la société civile dans la région. Maintenant que l'EMMMDA est adopté par les chefs d'État de la CEDEAO, il doit être mis en œuvre dans chacun des 15 pays d'Afrique de l'Ouest. Le FOSCAO a donc pris la responsabilité de plaider en faveur de l'EMMMDA pour aider à prévenir les conflits, les frustrations liées à la mauvaise gestion des ressources naturelles. Le FOSCAO s'engage également à sensibiliser le public et les communautés minières sur l'EMMMDA, afin de leur permettre de mieux jouer leur rôle de surveillance en tenant le gouvernement responsable des injustices et de la mauvaise gestion dans le secteur minier.
 
Au MALI, Le FOSCAO, en partenariat avec GPPAC, met en œuvre l'EMMMDA en tant qu'outil puissant de prévention des conflits. L'hypothèse est que mieux toutes les parties prenantes connaissent l'EMMMDA, mieux tout le monde connaît ses droits, ses rôles et ses responsabilités et plus il est facile de négocier, d'arbitrer, d'éviter tout conflit. 
 
C'est sur cette base que seront menées les recherches conduisant à la réalisation d'un état des lieux approfondi. L'étude de référence permettra de connaître le niveau de sensibilisation des citoyens sur l'EMMMDA, mais aussi sur le Code minier du Mali. Cette recherche permettra au FOSCAO de mieux définir son plan d'action en veillant à ce que les citoyens soient bien sensibilisés aux dispositions de l'EMMMDA. Les recherches à mener seront basées dans deux communautés minières de la région de Sikasso ; NAMPALA et KALANA, au MALI.
 
2. OBJECTIF La production d'un rapport de référence qualitatif et quantitatif pour permettre à l'ensemble de la mise en œuvre du projet de mieux élaborer une stratégie pour la mise en œuvre du projet et de surveiller et d'évaluer correctement l'impact du projet pendant et à la fin du projet.
 
3. PORTÉE DES TRAVAUX La portée de ce travail couvre la région de Sikasso au Mali, avec deux (2) communautés ciblées ; NAMPALA et KALANA. Ce qui suit doit être noté;
 
1. Les travaux de recherche et la production finale du rapport de base doivent être achevés dans un délai de trois semaines à compter de la date de début. 
2. Le rapport comprendra à la fois une recherche documentaire et une recherche primaire. 
3. Un questionnaire doit être élaboré et rendu accessible en version papier et en ligne, pour aider à mener une enquête. Le résultat de l'enquête doit être inclus dans le rapport d'étude de base. 
4. L'enquête menée pour l'étude de base doit être liée au formulaire google 
5. Des discussions de groupe devraient être organisées avec les autorités locales, y compris les femmes, les jeunes, les OSC, les médias, les chefs religieux et communautaires. En outre, des conseils sont demandés pour sélectionner des femmes, des hommes et des jeunes 
6. Des discussions de groupe devraient être organisées avec des femmes (10), des hommes (10) et des jeunes (10) 
7. Il y aura une production d'une première et d'une deuxième ébauche du document de rapport.
 
4. CRITÈRES DE PARTICIPATION
1. L'organisme de recherche doit être enregistré au niveau national
2. L'organisme de recherche doit avoir au moins cinq (5) ans d'expérience en recherche sur les questions de développement
3. L'organisme de recherche doit avoir préalablement rédigé et aidé à la rédaction de rapports détaillés comprenant à la fois des données primaires et secondaires.
 
5. COMMENT PARTICIPER
1. Veuillez transmettre votre proposition technique et financière à : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. 2.
Date limite : 29 MAI 2021